© 2016 by Cathy Dubois - rédigé par Isabelle Ploton, Claude Hindrychx et Béatrice Bougault

L'essaimage : phénomène naturel

Nous sommes en mai-juin. Le tilleul est au début de sa floraison.

Il se met à faire beau, avec une augmentation rapide de la chaleur extérieure et à l'intérieure de la ruche. 

 

Le moment est venu pour l'essaim de sortir de la ruche, en tournoyant en tous sens, en décrivant des cercles de différentes grandeurs, pour se mettre ensuite en formation de vol.

 

La reine se trouve au milieu de plusieurs milliers d'abeilles (10 à 20 000), tourbillonnant dans un espace relativement restreint, sans jamais se toucher et sans la moindre collision. 

C'est un spectacle étonnant qui peut paraître inquiétant et dangereux. 

Les abeilles sont toutes inoffensives. Elles ne piquent pas car se sont gorgées de miel avant de sortir de la ruche, pour subvenir à ses besoins pendant son voyage.

Bien souvent cet essaim se pend au premier arbre qu'il rencontre, à hauteur d'homme. Toutefois, il n'en est pas toujours ainsi, et il se peut que par une fantaisie imprévisible, il aille se percher dans un endroit difficile à atteindre ou tout simplement inacessible (cavité, cheminée).

Il peut rester quelques heures ou un journée sur son support de fortune puis repartir dans un abris plus approprié. 

Si vous êtes témoin de ce fabuleux spectacle, appelez nous très vite, afin que l'on récupére l'essaim pour lui offrir un nouvel habitat. (cliquez ici)

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now