© 2016 by Cathy Dubois - rédigé par Isabelle Ploton, Claude Hindrychx et Béatrice Bougault

La ruche

Il existe différents types de ruches construites par l'homme (ruche Dadant, ruche Warré, ruche Kenyane, etc...) correspondant à des techniques d'élevage plus ou moins proches des conditions de vie naturelles des abeilles.

 

 

 

 

Les rayons d'une ruche sont composés d'alvéoles, ou cellules, hexagonales. Ces dernières sont destinées à recevoir aussi bien le couvain (œuf devenant une larve puis évoluant en nymphe) que les réserves de nourriture, miel ou pollen. Ces différents contenus sont répartis de manière organisée, les cellules de couvain étant entourées par celles contenant des réserves.

Son organisation

On trouve 3 catégories d'abeilles dans une ruche :

 

  • la reine, unique reproductrice de la colonie, pond les œufs donnant naissance à toutes les abeilles de la ruche. Les phéromones qu'elle émet permettent de réguler l'activité de sa colonie. Elle peut vivre jusqu'à 4 à 5 ans.

  • les faux-bourdons. Ce sont des mâles, qui servent à féconder les jeunes reines vierges. Ils participent très peu aux travaux de la ruche. Ils vivent de quelques semaines à quelques mois.

  • les ouvrières. Elles constituent la grande majorité de la colonie, et endossent des rôles différents tout au long de leur vie : d'abord affectées au nettoyage des cellules, elles deviennent ensuite nourrices s'occupant du couvain, puis maçonnes construisant les rayons, magasinières et enfin butineuses chargées de rapporter le nectar et le pollen nourriciers. Les ouvrières vivent de quelques semaines en été à quelques mois en hiver.

La reine et sa cour

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now